Get Adobe Flash player
A La Une


  • Nous aider
  • Nous avons besoin de vous, vous pouvez nous aider.
    Newsletter
    Quelques Images
    Petites Annonces
    Notre WebCam 360°

    Bienvenue

    Bienvenue sur le site de l’ouvrage du Fort de La Madeleine. Ce site a été mis en place dans le but de faire connaitre l’ouvrage Maginot de La Madeleine à Rimplas (Alpes-Maritimes). Vous y trouverez toutes les informations sur l’ouvrage,son histoire, son engagement dans les combats de la bataille de Juin 40 pour interdire l’accés à la vallée de la Tinée au sein du Secteur Fortifié des Alpes-Maritimes. L’ouvrage abritait 334 Hommes et 8 Officiers sous les ordres du Capitaine « TOUSSAINT ». Ce fort dispose de 5 blocs de combat et d’un téléphérique permettant le ravitaillement de celui-ci sous les feux de l’ennemi.

     

    Vous y découvrirez aussi que l’ouvrage de La Madeleine est le premier Fort de la Ligne Maginot et un ouvrage souterrain vivant, animé par une équipe de bénévoles volontaires qui entretiennent et restaurent le Fort. En 1935, l’essentiel fut terminé. L’ouvrage intervient lors du conflit de 1940.



    Actualitées


    Les dates !

    5 décembre 1944 : En Italie, le 1er corps canadien s'empare de Ravenna dans l'offensive menée par la 8ème armée britannique. En Grèce libre, des chars britanniques sont impliqués dans les combats entre les sympathisants communistes et les factions anti-communistes. Des navires de guerre britanniques pilonnent des positions de l'armée de libération nationale (ELAS) près de Piraeus. Les forces soviétiques n'apportent aucune aide aux communistes. À Moscou, la délégation française, conduite par le général de Gaulle, poursuit ses entretiens avec les Soviétiques. On prévoit des accords politiques et militaires, notamment en ce qui concerne les questions d'armement. Un comité de cinq chefs militaires russes a été chargé de l'élaboration des accords militaires. Les questions relatives à la Méditerrané et à la situation politique de la France et de l'URSS dans les Balkans ont été examinées. Il s'agit, d'une part, d'envisager un statut pour les unités de la flotte soviétique stationnant en Méditerrané; d'autre part, de préserver les intérêts des deux pays au Proche-Orient. Les problèmes de la Pologne et du statut de Tanger sont abordés. Sur le front de l'Est, en Hongrie, les forces soviétiques s'emparent de Vukovar sur le Danube ainsi que Szigetvar au nord-ouest.